Essai du Jaguar E-PACE par Cars & Co

Essai du Jaguar E-PACE par Cars & Co

A l’essai ce mois-ci, la version restylée de la Jaguar E-Pace. Le « Baby-SUV » de la gamme profite non seulement d’une cure de jouvence mais se dote également d’une motorisation plus adaptée au marché local. Voici notre verdict.

Design

L’ADN du constructeur anglais se compose essentiellement de luxe et d’exclusivité. Cela se traduit par des voitures de légendes comme la E-Type ou la XJ220. Les nouvelles créations stylistiques de la marque ne dérogent pas à la règle et sont esthétiquement très réussies. Sur la E-Pace 2021, la face avant évolue avec un nouveau maillage de la calandre à effet « diamant ». Les Phares à LED et le bouclier chromé ajoutent une touche de sportivité. De profil, la E-Pace ne change pas vraiment et conserve son allure de SUV premium surtout avec ses jantes de 18 pouces. A l’arrière, le constat est le même à l’exception des feux qui sont désormais entièrement à LED. Seul bémol de cet ensemble; les vraies sorties d’échappements ne sont pas visibles. A la place, un effet chrome un peu bas de gamme.

Habitacle

Si les changements sont moindres à l’extérieur, c’est bien à bord que les modifications les plus importantes ont été opérées. On retrouve une nouvelle console centrale qui héberge un levier de vitesse inédit ainsi qu’un écran tactile plus grand. Celui-ci se dote des dernières technologies en intégrant le nouveau système multimédia PiviPro. Evidemment, sur un véhicule de cette gamme, l’Apple Carplay et l’Android Auto sont bien présents, tout comme le chargeur à induction (wireless charging) et la navigation. Les commandes de la climatisation se manient à travers des touches sensitives. Un temps d’adaptation est nécessaire avant de maitriser son fonctionnement. Enfin, le cadran, qui est désormais entièrement numérique (12,3 pouces) vous permettra d’avoir accès à une multitude d’informations sans avoir à quitter les yeux de la route. Cela dit, l’interface de l’ordinateur de bord est un peu complexe à manipuler. Au niveau de la finition, la E-Pace se défend très bien vis-à-vis de la concurrence allemande. En matière d’habitabilité, les places arrière accueillent sans difficulté trois adultes et l’espace aux jambes est plutôt généreux. Le coffre quant à lui dispose d’un volume de chargement qui varie entre 494 et 1,386 litres selon la configuration des sièges.

Conduite

A Maurice, les taxes automobiles sont basées sur la cylindrée de la voiture. Avant l’arrivée de la E-Pace, le concessionnaire local ne disposait pas de véhicule de moins de 1,600 cc dans sa gamme. Cela était un manque à gagner conséquent car les concurrents directs, eux, possédaient tous des véhicules plus adaptés aux marché local en termes de taxation – surtout pour les « lucky-few » qui bénéficient du fameux « duty-free ». Avec la nouvelle E-Pace, les affaires se portent mieux car elle dispose désormais d’une motorisation d’1,5 litres ! Eh oui, même Jaguar est passé au downsizing ! De ce fait, sous le capot, on retrouve un bloc moteur essence 1,5 litres turbo développant 160 ch et 260 Nm de couple. Une hybridation légère est aussi de la partie avec un petit moteur électrique de 48V permettant de soulager le bloc thermique durant les phases de démarrages et d’accélérations. Toute cette puissance est gérée par une boite automatique à 8 rapports. Au chapitre routier, c’est la souplesse du moteur qui surprend dès les premiers kilomètres. Les accélérations sont convaincantes même pour un 3 cylindres. A vrai dire, nous n’avions pas senti que la E-Pace ne disposait que de 3 cylindres tant sa conduite était plaisante. Si vous optez pour une conduite plus dynamique, sachez que la E-Pace d’entrée de gamme (P 160s – traction avant), est plus à l’aise en mode confort qu’en mode sport. Les suspensions, souples, filtrent bien les imperfections des routes et procurent un excellent niveau de confort. Cependant, sur routes sinueuses, l’on notera quelques mouvements de caisse légèrement moins plaisants. Au niveau du freinage, celui-ci est non seulement performant mais aussi endurant.

Consommation

Selon les chiffres officiels du constructeur britannique, la E-Pace consommerait 6,8 L/100Km. Nous pouvons affirmer qu’après une journée d’essai, ce chiffre est réalisable. Certes, cela dépendra de votre mode de conduite mais sur ce genre de motorisation, la consommation est souvent réduite. Un autre bon point en faveur de cette E-Pace !

Verdict

La Jaguar E-Pace, c’est avant tout une véritable expérience. La marque elle-même est un symbole de réussite ; surtout à Maurice car ce n’est pas la voiture de « monsieur tout le monde ». La E-Pace représente le point d’accès à une marque de prestige. Le design est élégant et moderne tandis que l’habitacle offre des prestations de première classe. Cerise sur le gâteau, la motorisation est enfin plus adaptée à la clientèle locale. Bref, un véritable coup de cœur !

Credits to Frédérick Breville from Cars & Co

Related news